L’article 4 de la Déclaration universelle des droits de l’homme dispose que : « Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes ».

Contre les formes contemporaines d'esclavage

« Aujourd'hui, les pouvoirs publics, la société civile et le secteur privé doivent s'unir pour abolir toutes les formes contemporaines de l'esclavage.[...] Ensemble, faisons tout notre possible pour aider les millions de personnes qui sont réduites en esclavage et qui sont privées de leurs droits élémentaires et de leur dignité. »

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU
Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage, le 2 décembre 2012

 

La persistance de l'Esclavage demeure la pire des atteintes à la Dignité humaine. Le combat de l'Etre Humain pour la Préservation et la Protection de sa Dignité n'est pas encore parvenu à éradiquer les différentes manifestations de ce fléau, notamment :

- la traite des êtres humains,
- le travail forcé,
- la servitude pour dettes,
- le servage,
- le mariage précoce ou forcé,
- l'exploitation du travail migrant.



Les formes contemporaines d'esclavage constituent le lieu de convergences des violations des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

La mutation de ce phénomène nécessite non seulement une réponse immédiate, mais surtout une confrontation avec de nouvelles méthodes d'intervention: détection, prévention, neutralisation.

En déchaînant les réseaux informationnels et opérationnels de ses antennes, I.D.E.A.L. INTERNATIONAL  enchaîne des initiatives qui :
· Empêchent les personnes exposées aux formes contemporaines d'esclavage de se transformer en victimes.
· Accompagnent les victimes des formes contemporaines d'esclavage à se transformer en personnes libres.
· Encouragent, par l'entraide, les victimes libérées à transformer l'environnement où elles interagissent